Nouvelle huile à barbe “Le Grand Daron”

Movember, faire pousser la moustache contre le cancer

“Les hommes sont confrontés à une crise sanitaire dont on ne parle pas. Ils meurent trop jeunes, avant leur heure.”

C’est aujourd’hui un sujet de société dont nous allons vous parler : le Movember ! Événement annuel d’envergure mondiale, le Movember est organisé chaque mois de novembre et consiste à se laisser pousser la moustache dans le but de sensibiliser l’opinion publique et de financer la recherche dans le domaine des maladies masculines. Cancer de la prostate, cancer des testicules, maladies mentales… la Fondation Movember brise le silence avec ce projet ludique auquel tous les hommes (et les femmes !) peuvent participer, capillairement et/ou financièrement.

Cette association à but non lucratif, l’une des plus grandes à l’échelle internationale, a vu le jour en 2003… et rassemble aujourd’hui des millions de personnes soucieuses d’aider à la cause. Zoom sur un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Movember ou le mois de la moustache !

Si votre niveau d’anglais n’est pas inférieur à celui d’un CE2, vous avez sûrement compris par vous-même que le terme “Movember” fait référence au mois de “novembre” : “November” dans la langue de Shakespeare. Ce qui est moins évident dans ce mot-valise, c’est le début : “Mo” comme… “moustache”. Mais alors, c’est quoi, le Movember ?

Il était une fois une bande d’amis australiens qui, en 2003, décident d’attirer l’attention du grand public sur le cancer de la prostate et les autres maladies masculines, qu’ils jugent injustement taboues. Ils invitent alors une trentaine d’hommes à se laisser pousser la moustache pendant 30 jours, opération visant à provoquer une prise de conscience et à récolter des fonds pour la recherche médicale.

L’année suivante, le groupe devient officiellement la Movember Foundation Charity et invite à faire des dons qui iront directement à la Prostate Cancer Foundation, institut australien de recherche contre le cancer de la prostate.

Le succès s’avère colossal. En quelques années, le mouvement est passé de 30 participants australiens à plus de 5 millions de participants issus de nombreux pays à travers le monde, y compris la France. Par “participants”, nous faisons uniquement référence à ceux qui se lancent dans la fameuse quête de la moustache du mois de novembre… il faut donc ajouter à cette longue liste les millions de personnes qui, sans moustaches, apportent à l’association un soutien financier important en effectuant des dons.

De quoi rapprocher la Fondation Movember de son objectif initial : réduire de 25 % le nombre de décès prématurés touchant les hommes, et ce d’ici l’année 2030.

La Fondation Movember

À l’époque, qui aurait pu croire à de telles retombées ? Simple initiative locale à ses débuts, la “Movember Foundation” est aujourd’hui l’une des plus grandes associations non gouvernementales mondiales. Plus d’une vingtaine de pays participent à son événement : Australie, France, Espagne, Allemagne, Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Irlande, Etats-Unis, Canada, Afrique du Sud, Finlande, République Tchèque, Chine…

Cette adhésion massive se concrétise aussi et surtout par des centaines de millions d’euros récoltés et reversés à quelque 800 programmes de recherche pour la santé masculine.

En 2013, la réussite de la Fondation Movember lui a valu un award de la part du magazine GQ.

Cette renommée est d’autant plus étonnante qu’elle s’est forgée exclusivement grâce aux réseaux sociaux et au bouche à oreille… Sur Twitter et sur Facebook, ce sont aujourd’hui des centaines de milliers de moustaches qui sont partagées et commentées chaque année en novembre, appuyant un peu plus la réputation du Movember et de l’organisme qui le met en place.

Quels sont les règles de Movember ?

Le principe du Movember est simple : celui qui souhaite prendre part à l’événement doit s’inscrire sur le site officiel de la fondation et ainsi devenir un “Mo Bro”. Ensuite, il suffit de se laisser pousser la moustache et de l’entretenir durant tout le mois de novembre. Attention ! Les boucs et les barbes ne sont pas autorisés ; seule la partie située au-dessus des lèvres supérieures doit être élue comme zone de pousse.

Bien entendu, l’association ne peut pas compter uniquement sur un soutien capillaire pour exister. Les participants sont donc encouragés à récolter des dons, en passant notamment par les réseaux sociaux. Ces derniers occupent une place particulièrement importante dans cette cause, à tel point que chaque pays participant au Movember possède une page Facebook spécifique sur laquelle les membres publient des photos de l’avancement de leur moustache et incitent leurs amis à faire un don sur le site officiel.

Point important : si le Movember soutient une cause masculine, il ne laisse pas de place au sexisme. Non seulement la gent féminine est la bienvenue, mais elle est vivement encouragée à prendre part à l’événement. Sous le sobriquet de “Mo Sistas”, les femmes sont très nombreuses à soutenir les moustachus dans l’obtention et l’acceptation de leur nouveau look !

Nous espérons vous avoir appris des choses sur cette association hors-normes et sur l’événement-clé qu’elle organise chaque année avec brio. Participer au Movember, c’est simple, ludique… et juste.

Cancers de la prostate et des testicules, problèmes de santé mentales, suicides… la Movember Foundation a su empoigner ces sujets graves et s’ériger en acteur clé dans la sensibilisation et dans la recherche médicale, qu’elle soit à but curatif ou préventif.

Plus de lecture 

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Barbe du daron
Logo
Shopping cart