-15% sur votre 1ère commande avec le code HELLODARON

Déodorants naturels : pourquoi abandonner son déo de supermarché?

Le mécanisme de transpiration, comme tous les mécanismes naturels, est un processus indispensable qui va permettre au corps de se purifier et d’éliminer de la sueur au quotidien.

C’est l’odeur de celle-ci, peu agréable, convenons-en, surtout chez les hommes où la sueur peut avoir une odeur très forte (due notamment à la production de testostérones) : depuis bien longtemps, nous avons presque tous à la maison un, deux voire trois déodorants censés cacher cette odeur.

Mais, bien souvent, ceux-ci proviennent de grandes surfaces, contiennent de l’aluminium ou des parabènes, et sont plus nocifs qu’autre chose… Est-ce que les déodorants naturels constituent une alternative, à terme, plus efficace ? Comment choisir son déodorant naturel et où le trouver ?

C’est à ces questions que je vais répondre, mais avant, il est primordial de comprendre ce que le corps élimine à travers la transpiration, et comment.

Les mécanismes corporels de transpiration

Ils sont nombreux, naturels, et la transpiration est l’un d’entre eux. Si nous la considérons comme sale ou nuisible, c’est souvent à cause de son odeur, mais la sueur en elle-même n’a rien de néfaste : il s’agit simplement d’un processus de thermorégulation et d’élimination de toxines, d’où la surproduction de cette substance lors d’un effort, quand votre corps a besoin de se refroidir.

En moyenne, nous sécrétons près d’un litre de sueur par jour : énorme mais vrai, ce chiffre peut affoler les maniaques de l’hygiène, qu’on rassure de suite en précisant que la sueur n’est qu’un mélange composé à 99% d’eau et d’électrolytes, ainsi qu’1% de composés organiques, pas de quoi paniquer, donc.

Si je vous précise tout cela, c’est parce que, contrairement aux messages tapageurs sur la plupart des déodorants industriels (retient la sueur plus de 24H ! Anti-transpiration!) sont mensongers voire dangereux : la transpiration assure l’hygiène du corps et doit s’effectuer naturellement, surtout au niveau des aisselles.

Ce sur quoi on peut agir sans dangers, c’est cette odeur musquée et désagréable qui l’accompagne, ainsi que la régulation de la quantité de sueur sécrétée, car elle est parfois trop importante (la génétique, l’activité physique influent sur le volume de sueur libéré par les individus)…Et justement, la meilleure façon de laisser le corps faire son travail en éliminant mauvaises odeurs et auréoles abondantes, c’est le déodorant naturel !

Si vous en avez marre des aisselles irritées par les sprays et de la mauvaise odeur qui resurgit lorsque les parfums chimiques crient défaite, je vous invite à lire la suite…

Pourquoi éviter les déodorants anti-transpirants classiques ?

Si vous êtes arrivés jusque là, vous devriez avoir une petite idée sur la réponse, non ?

En effet, c’est parce que les déodorants anti-transpirants empêchent le corps de se réguler correctement, perturbant ainsi l’équilibre naturel des zones ciblées (aisselles, généralement) et menant à deux phénomènes courants :

  • Une surproduction de sueur dès lors que le déodorant n’est pas appliqué régulièrement, et qui fait donc son apparition la nuit
  • Des aisselles irritées, rouges, sujettes aux plaques et aux boutons dus au trop plein de toxines réprimées à l’intérieur de l’organisme

Pour un retour à la normale et une amélioration de l’odeur, il vaut mieux stopper les frais et abandonner les déos anti-transpirants, souvent très coûteux écologiquement parlant (les sprays font des tonnes de déchets chaque année rien qu’en France).

Mais qu’en est-il des déodorants dits classiques, censés cacher l’odeur «jusqu’à 72h après application » ?

Problèmes de composition des déodorants masculins de grande surface

Eh bien, il vaut mieux là aussi éviter de les utiliser, car s’ils n’empêchent pas fondamentalement le corps de transpirer, c’est au niveau de la composition qu’ils deviennent dangereux.

Prenons un déodorant en aérosol, comme il est courant d’en trouver dans chaque petit ou grand supermarché, et penchons nos sur sa composition. Dans 90% des cas, on y retrouve :

  • Du parfum synthétique : présent dans tous les déos classiques, il cache très souvent des perturbateurs endocriniens
  • Des conservateurs chimiques : destinés à améliorer la durée de vie du produit, ils contiennent souvent des substances perturbatrices, triclosan et parabens par exemple, mis en cause dans de nombreux dérèglements hormonaux et phénomènes de baisse de fertilité…
  • des sels d’aluminium ou chlorhydrates d’aluminium : attention, alerte maximum ! Lorsqu’on a commencé à utiliser des dérivés d’aluminium dans les déodorants, ce fut un grand succès, car ils permettent de resserrer les pores de la peau et ainsi réduire au maximum la production de sueur. On a récemment découvert qu’ils étaient susceptibles, en se fixant sur les glandes, de perturber grandement l’organisme et de causer de graves troubles physiques (cancer du sein, développement des maladies neurodégénératives)… et leur toxicité est aujourd’hui rendue publique !

Ces compositions plus qu’inquiétantes devraient vous convaincre de stopper les frais et d’arrêter d’acheter du déo classique de grande surface… mais comment lutter contre cette odeur, naturelle d’accord, mais très désagréable ?

La meilleure alternative pour ne pas se transformer en fontaine de transpiration malodorante consiste alors à se tourner vers des alternatives telles que le déodorant naturel. Explications.

Trouver un déodorant naturel efficace

Vous l’aurez compris, il est urgent de passer aux déos naturels, et la toxicité des produits chimiques à elle seule suffit à convaincre, mais il existe de nombreuses autres raisons :

  • Les déodorants naturels ont généralement une durée de vie plus longue et constituent une économie
  • Leurs emballages sont réduits au maximum et ils sont généralement biologiques (même si ce n’est pas toujours le cas)
  • La plupart possèdent des parfums issus d’ingrédients naturels qui leur confèrent une odeur tenace, plus subtile et agréable que les fragrances chimiques.  Le déodorant à l’huile de chanvre, par exemple, surprend souvent par son parfum délicat et sa tenue.

Bref, il ne reste plus qu’à choisir un produit adapté, et pour cela je vous résume les caractéristiques de 2 déos naturels déjà revus sur le blog, qui deviendront vos meilleurs alliés contre les mauvaises odeurs !

Notez également que la pierre d’alun peut être un bon compromis, ainsi que le bicarbonate de soude, qui a la réputation d’absorber toutes le odeurs.

Le déodorant Schmidt’s

Formulé à partir d’actifs 100%  naturels, ce déo en stick se décline en de nombreux parfums qui conviendront à tous (vanille, bergamote, citron, nature…) et se révèle d’une efficacité redoutable tout au long de la journée, absorbant les odeurs ainsi que l’excès d’humidité, grâce à une poudre conçue pour absorber la sueur sans la bloquer. Il prend soin de la peau, l’hydrate et l’apaise grâce au beurre de cacao qui le compose : c’est un sans faute qui vous fera vite oublier vos anciens déos…

Le déodorant Horace

Sans aluminium ni alcool, et donc sans agent irritant, il laisse le temps au corps de s’adapter et de réguler naturellement la production de transpiration, sans entraver son fonctionnement. Composé d’eucalyptus et d’extraits de romarin, son parfum masculin et frais n’a rien à envier aux parfums chimiques, et permet au déo de ne pas coller tout en remplissant parfaitement ses fonctions : à découvrir de toute urgence…

Voilà, vous venez de lire ce qui, je l’espère, vous poussera à une transition en douceur vers des déodorants naturels et efficaces, qui soulageront vos aisselles et permettront à votre organisme d’effectuer sa thermorégulation sans entrave, vous garantissant bien-être et santé, sans avoir à subir de mauvaises odeurs…

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Barbe du daron