-15% sur votre 1ere commande | Code : hellodaron   Livraison offerte dès 60€

Comment enlever les cernes ?

C’est sympa de faire des soirées entre potes, c’est sympa de boire un bon coup, c’est sympa de se coucher aux aurores… c’est moins sympa de se réveiller la gueule enfarinée et, pire, avec des méga-cernes sous les yeux, le genre de cernes qui vous fait penser : « Heureusement que je ne pousse pas des grognements étranges, sinon on aurait tôt fait de me fuir en me prenant pour un zombie. » On a tous connu ça, tous. Et vous savez quoi ? On peut tous l’éviter.

Différenciez poches et cernes sous les yeux

Un peu de nuance, que diable ! Cernes et poches sont cousins, mais certainement pas synonymes. Barbedudaron va se charger d’établir la distinction, de sorte que vous puissiez vous vanter de maîtriser le sujet mieux que la plupart de vos connaissances.

Commençons par les cernes. Un cerne n’est ni plus ni moins que la variation de la coloration de la peau située sous l’œil, une variation liée à la finesse de la peau qui rend visible, par transparence, les « dégâts » (très relatifs, pas de panique) causés par le dérèglement des tissus lymphatiques. En d’autres termes, le sang circule mal dans cette région de votre visage… Aucun gonflement là-dedans : simplement une accumulation de pigments cutanés qui est à l’origine de cet aspect sombre et violacé. Les cernes proviennent généralement d’un manque de sommeil, ou bien du tabac, ou bien de l’âge, ou bien de vos parents (oui, la cause peut être héréditaire !).

Les poches, elles, sont des gonflements causés par un amas de graisse. Et à l’instar des symptômes, les causes sont différentes de celles des cernes : rétention d’eau, relâchement de la peau, hypertrophie des muscles périoculaires (fréquent chez les myopes mal corrigés)…

Bien évidemment, qui dit symptômes différents dit traitements différents. Et comme on ne peut pas être à la fois au four et au moulin, c’est uniquement aux cernes que nous allons nous intéresser dans cet article.

Quels types de cernes ?

La prochaine fois que vous vous réveillerez avec de méchants cernes, vous aurez toutes les cartes en main pour détecter leur catégorie grâce aux quelques lignes qui vont suivre. Il existe en effet plusieurs sortes de cernes, et chacune possède un aspect différent et une cause différente :

  • les cernes bleutés sont la conséquence d’un mode de vie irrégulier (alcool, tabac, manque de sommeil) à ressaisissez-vous !
  • les cernes plutôt rougeâtres sont bien souvent le fruit d’une congestion sanguine
  • les cernes brunâtres sont plus souvent causés par une pigmentation héréditaire (merci papa merci maman).

Super. Mais maintenant que vous êtes en mesure de distinguer les différents types de cernes, que faire pour y remédier ?

L’hygiène de vie à adopter

D’abord, il faut partir du bon état d’esprit : mieux vaut prévenir que guérir. Vous n’aimez pas les cernes ? Evitez d’en avoir ! Pour cela, il convient de garder une hygiène de vie saine et équilibrée. Mollo sur l’alcool et le tabac, c’est évident… mais essayez aussi de manger à peu près équilibré, de dormir suffisamment et de limiter votre stress.

Biiiiip ! Délai dépassé. Vous avez que vous avez abusé, mais il est déjà trop tard : vous vous êtes réveillé un matin avec des cernes à faire changer un pitbull de trottoir, et voilà plusieurs jours que ça dure. Sont-ils irréversibles ? Allez-vous passer le restant de vos jours avec une tête de déterré ? Négatif. Commencez par manger moins salé (le sel entretient la rétention d’eau), faites des nuits plus longues et surtout buvez au moins un litre et demi par jour (un litre et demi d’eau, on précise) afin de drainer votre foie et de donner du tonus aux tissus lymphatiques. Accro à la clope ? Dommage : elle entraîne des problèmes vasculaires qui bleuissent les vaisseaux sanguins. En outre, le stress est particulièrement néfaste pour la microcirculation du contour de l’œil : calmez vos angoisses du mieux que vous pouvez, ne vous surchargez pas, restez relax.

Si, pendant quelques jours, vous vous concentrez sur cette hygiène de vie drastique, vous retrouverez rapidement un visage aux couleurs uniformes. Enfin… normalement.

Cacher les cernes : les soins à adopter.

Vous avez tout essayé, même l’eau de Javel (c’est une blague : n’essayez pas), et ça n’a rien donné. Voici donc quelques pistes qui pourront vous tirer de là :

  • le soin contours des yeux anti-fatigue permet de doper le regard ; à utiliser tous les matins si le problème est quotidien, ou ponctuellement s’il est occasionnel (petite astuce : stockez-le dans le frigo, rien de tel qu’un bon coup de Groenland pour resserrer les tissus et les vaisseaux, y compris autour de l’œil)
  • la crème contours des yeux favorise elle aussi la microcirculation ; appliquez-la bien sous l’œil, mais aussi au-dessus, et même sur la paupière.
  • les patchs contours des yeux possèdent des propriétés anti-cernes assez remarquables, en plus de procurer une sensation d’apaisement.

Les astuces naturelles pour réduire les cernes

Nous l’avons vaguement évoqué dans la partie précédente en vous conseillant de ranger votre soin contours des yeux dans le réfrigérateur. Oui, le choc thermique est en effet une bonne parade contre les cernes ! Tentez d’abord l’expérience avec des glaçons tout droit sortis du congel’. Violent ? Peut-être, mais il y a des chances qui ça fonctionne : le froid agira positivement sur les contours de vos yeux en les décongestionnant.

Petite nature, trop frileux ? Essayez le massage quotidien, un geste simple et rapide qui a pour effet de réactiver la microcirculation sanguine. Avec éventuellement un soin contours des yeux, effectuez de petites pressions de l’intérieur de l’œil vers l’extérieur, le long du rebord orbitaire inférieur (en gros, c’est l’os), et renouvelez l’opération deux ou trois fois.

L’ultime recours pour camoufler les cernes : la crème teintée

Vous avez tout essayé et rien ne marche ? Mouais… c’est pas bien de mentir, en principe nos techniques sont infaillibles. Bon, en admettant que vous soyez de bonne foi, il reste un petit quelque chose à tenter, et si ça ne marche pas non plus vous n’aurez qu’à mettre des lunettes de soleil parce que ça commence à bien faire !

La crème teintée, voilà ce qu’il vous faut. Plaît-il ? Il s’agit ni plus ni moins que d’une substance colorée, parfois disposant de plusieurs choix de couleurs afin de mieux s’adapter à toutes les carnations du visage. Son application permet tout simplement d’atténuer les imperfections et de réduire l’aspect des cernes, tout en conservant une apparence naturelle. On en trouve pas mal de bonnes crèmes teintées sur le commerce, chez des marques comme MMUK notamment.

Les cernes ne sont pas une fatalité. Enfin, sauf ceux liés à l’âge, auxquels on échappe plus difficilement… mais là encore, les stratagèmes indiqués ci-dessus peuvent aider à vraiment limiter la casse. Et si vos cernes résultent uniquement d’une hygiène de vie susceptible d’être améliorée, vous n’avez plus aucune excuse ! Faites de cet article votre Bible et vous retrouverez un regard éclatant en un temps record

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Barbe du daron